Japon 日本 (19.03 to 17.06.2016)

Retour en Terre nipponne  日本にかえる

 

Voila, un mois que je suis arrive. Je descends de la navette de l’aeroport a Shinjuku, Je erre le nez en l air histoire de me dire que j’y suis. Ca faisaiat quand meme quelques annees que j’attendais de revenir ici…

Dans la 1ere heure j’ai rencontre Akira qui attendait Miho et Shu Ei . Il m’accoste avec grand sourire, savoir s’il peut me renseigner, si je cherche quelque endroit en ville… De mon cote, j attendais juste de rejoindre Dale qui mixait ce soir la. Je lui propose qu’on prenne un verre et HOP on se retrouve tous les quatre, eux, potes d enfance et moi.

pas de photos de ce moment mais j en repars avec une invitation a Sapporo ou vit Akira et invitation a decouvrir la brasserie familiale des grands parents de Miho a Yuuki, Prefecture d’Ibaraki… J ai hate !

Pour le moment, soiree nuit, matinee mix trans au DJ’s bar cave, ou je rejoins Dale qui mixe.

 

J’y rencontre Yoko, chouette personne. Beaucoup d’echanges sur la vie et une proposition a aller decouvrir son atelier artisanal de ou elle fabrique du papier a partir de briques de carton recyclees a Manazuru… Cool, une japonaise non conventionnelle  !!  ^\_/^

C’est completement fou ! En quelques heures : Je rencontre trois personnes tres differentes avec lesquelles je passe un super moment et qui me propose de venir voir ce qui se passe vers chez eux…

Deux jours chez Dale ou je revois ce Robert de canadien, qui vivait aussi a Channel House il y a sept ans…

Je me rends a Hamamatsu, halte pour prendre le ferry a pour direction Toga, la peninsule ou ils ont decouvert la culture huitriere… Afin de retrouver la maison et le college abandonnes, dans lesquels j’avais pris des objets, « souvenirs de promenades et decouvertes incongrues »

Difficile de retrouver la maison au depart. M’eloignant de l’endroit sans le savoir, je demande un signe pour trouver ma route car la fin d’apres midi est deja la et apres avoir repose les items dans la maison et l’ecole, il faudra bien que je dorme quelquepart.

C est a ce moment que je croise un karasu (corbeau d’ici), la reponse est « oooaaarrh ooooaarrh oooaaarh » (je me fous de ta gueule car « oui »: moi je sais), et comme je demande confirmation sur la direction, le voila qui defeque.

Ok… Sur de moi cette fois, je rebrousse chemin et me laisse guider, confiance !

Je retrouve la maison en quelques minutes. L’entree est encore plus obsturee qu’a ma derniere visite mais je trouve un passage dans le mur de cote…

 

j y repose les objets d ‘il y a sept ans… L’atmosphere est differente mais je retrouve le meme cadre sur le sol (la photo de la grand mere), celui que j’avais deja replace, lors de mon dernier passage… Cette fois je n’y touche pas, il est pose sur le sol, contre un mur. Je ne ressens pas la meme force d’energie que la derniere fois mais je ne tenterai pas non plus les forces en presence en y squattant la nuit. Peut etre bien que la presence des esprits y est plus dense.

Apres recherches pour le college (ou je devais aussi reposer des choses), je demande a un couple s’ils savent ou il se trouve… Ils m’embarquent, me deposent au college toujours abandonne.

Moment difficile a passer pour moi. Emouvant. Le couple m’accompagne dans cette action et me reconforte car je n’etais pas fier de moi…

De la, je me retrouve a Toga, sans hebergement mais : mission accomplie !! c’est le principal. La nuit tombe. Mais j’avais toujours confiance. Et… le couple insiste pour me conduire a la ville voisine et m’accompagner jusqu’a une guest house libre.

Me voila donc a Ise. Guest house super conviviale, rencontres sympas.

Saryang, une coreenne qui bosse la bas ‘tite photo lors de mon depart : elle est encore en pyj  ^^.

KIMG0245

 

D’autres personnes avec lesquelle je profite de la journee annuelle des patisseries speciales, dans une petite boutique traditionnelle. En effet, ca defile pour venir acheter des especes de mochis (je ne me rappelle plus le nom).

Comme j’avais dit « si on trouve une banque ca serait bien, je n’ai pas pu retirer ces derniers jours », le gars m’invite. Et m’offre un paquet en prime… Gratitude

 

 

Rencontre avec yuiko dans un sanctuaire, elle me propose de visiter le sanctuaire principal ensemble… C’est parti, apres ca : la rue des douceurs, ou j’ai goute (encore) plein de trucs.

 

Comme j’ai 1/2h avant mon train je peux profiter d’une ronde de obaasan effectuant une dance traditionnelle de plusieurs siecles… Dommage qu’on ne puisse voir les videos ici.

J’aime beaucoup cette chanson, je l’ecoute depuis quelque 10 ans peut etre… « Ime sama »

Et la obaachan en vert etait la seule a sourire, mais pas seulement a la camera. Elle sourit tout le temps… c’est, elle aussi, ce qu’elle degage…

Voila qu’en 2 jours il s’est encore passe pas mal de rencontres et de decouvertes sooooo typiques !!!  J’ai bien fait de ne pas aller dans les grandes villes… Le climat est tellement different en etant le seul gaijin du coin. Et les gens qui sont ouverts, sont confiants en ce que nous sommes, en ce qui est et sont dans l’echange, curieux malgre la barriere de la langue…

Bon, train local pendant 4h direction l’auberge de jeunesse de Shingu… Je ne sais pas pourquoi cette ville, j’ai quasiment tout fait au feeling… comme pour la maison de Koga.

Arrive au tourist information on me  dit que le site n’est plus a jour car il n’y a ni guest house ni youth hostel… ca commence bien, je me retrouve dans un business hotel (pas beaucoup plus cher mais bonjour l’ambiance a cote d’une guest house, quoi)

1ers pas apres mon arrivee : je monte aux lueurs des lanternes au parc du temple 

 

Cela dit, je me ballade dans l’ambiance d’une ville japonaise typiquement calme.

Je tombe sur un doujo d’Aikidou et tente de me faire accepter pour une lecon de decouverte, ah nan, on est dimanche : c’est le seul jour de la semaine ou c’est ferme…

En demandant a une obaasan si ceci est bien un temple et sii je peux y prendre des photoos, elle m’accompagne. Dans son anglais approximatif, je comprends qu’elle fut guide touristique il y a quelques annees. C’est parti : elle m’explique les temples et l’histoire de la ville… comme je lui dis que J’aimerais bien suivre une session de meditation et autres dans un temple, elle demande au bonze  que l’on rencontre. Il nous explique que ce n’est pas possible car les moines eux memes sont en periode de training et que le temple est ferme. Cela dit, il nous permet de visiter 2-3 salles et nous explique les kami (divites), le tsunami qui a abime le temple il y a quatre ans… En repartant, le moine m’offre une boite d’encens…

 

Puis, obaasan me demande si j’ai deja goute leur fameuse glace pilee au sirop… (je n’en n’avais jamais pris car je pensais que ca allait etre degueu) et la j’ai un truc enorme pour 3 euros…. J’ai pris macha (the vert en poudre)… TROP BOOOOONNNN  !!!   UMAI oishiiiiii

 

J’ai de la nourriture a l’hotel mais je me laisse guider par mon intuition qui me dit que ce petit yakitori shop (resto de minis brochettes) est l’endroit ou je dois aller…

KIMG0258

Il est 18h, je suis le 1er client. 6 personnes travaillent la, et une des employes me saute aux yeux. Bon je la trouve mignonne et canon, mais c’est bien son energie que je trouvais splendide. Elle parle bien anglais et, malgre le boulot, vient me voir a plusieurs reprises… Surtout quand j’essayais de demander a manger a ses collegues  ^^ mais bon… Dans la conversation, lorsque j’evoque mon desapointement de ne pouvoir rester pour une seance d’aikidou, vu que ca me fait payer une nuit d hotel pour ca,  elle me propose de rester chez elle demain soir pour aller au dojou, de cette maniere j’economise l’hotel. C est deja rare dans le monde, mais d’autant plus au Japon et une femme proposant a un homme. Gratitude !

Cool : c’est son jour off. Au petit matin Ai m’emmene au fameux sanctuaire de Shingu, celui dans la foret a dos de montagne, qui surplombe la ville. Moi j’ai tout mes sacs, j’en chie un un peu. Elle, elle enleve ses tongs et part en courant… La vache ! Pas moyen que j’arrive 2h apres elle… Entrainement a la kame sennin (tortue geniale), c’est parti : 500 marches avec mes 25 kilos… C’est bon, j’ai fait le bonhomme, je suis content ;)……  Comment ca ?? tu fais de l’aikidou depuis que tu as 9 ans, ah oui donc ca fait 25 ans, d’accord… et demain matin c’est toi qui fais la lecon…?? OK… je peux participer aussi  ^^

Apres midi discussion, bon  cafe, elle joue de la guitare et chante ses textes, plus petite meditation pour moi dehors

 

Donc trop cool, une lecon (sans Ai) le soir : chaud ! ce n’e sont pas trop les deplacements du ninjutsu et tout en japonais en cours restreint avec que des ceintures noires…  C’EST FRESH  !!  un peu tendu mais FRESH  !!!   Et le lendemain matin je suis arrive en retard car elle partait a velo et moi a pieds avec mes gros sacs de l’enfer… donc seance courte mais au baton, cool !

KIMG0273

tite photo de l’equipe du soir

Puis j’ai quitte Shingu pour aller me perdre dans un noman’s land avant de me faire prendre en stop par une obaasan  (ca commence a bien faire la cote avec les grands meres la ^^)

 

et arriver a Kushimoto ou l’ancienne auberge de jeunesse est maintenant une residence pour vieux (avec un karaoke sans personne qui chantait dans la salle…) et l’actuelle, un hotel avec toutes vues sur la mer…

On voit encore Y.H derriere moi sur le mur… je suis sur que c’etait un traquenard… 

Bon, j’ai pris l’actuelle. Bin oui, malgre les 60oo yens la nuit, Ca m’evitait de me faire kidnapper par une bande de obaasan (c’est que je commencais a flipper hihihi) et le diner et petit dej traditionnels, vue sur la mer depuis la table, la chambre et le bain c’etait quand meme cool 🙂

 

Puis j’ai mis les voiles le lendemain parce qu’il y avait a peu pres rien a faire la bas… Alors apres avoir grimpe sur les rochers, ramasse des coquillages et visite un sanctuaire… on m’a repris en stop… direction la gare et Wakayama.

 

Wakayama, ville assez etendue pour le nombre d’habitants et super calme, pas d’animation, rien de fameux… Mais j’ai trouve LA place qui me fallait petits drapeaux tibetains dehors, carillons de festoches deco de souvenirs de gens… : UTOTO, ce qui dans le dialecte africain d’ou il a ramene ce nom, veut dire uterus, mais attention, on est au Japon, c’est kawai, chaleureux, intimiste, familial et respectueux.

 

Et, du coup pote avec les employes de ce petit endroit chaleureux et le patron qui avait confiance en moi et m’offrit quelques verres, la ville a trouve un sens dans la decouverte de personnes typiques et pas completement inclues dans la norme…

Un autre bar plutot jazzi, le tenancier etant fan, juste en bas de la guest house me regardait passer plusieurs fois par jour… Je me suis dit que j’irai. Et j’ai choisi un bon soir ou j’ai rencontre des jeunes bien tatoues, des anciens yankees de lycee (rebelles) en mode j’ai 25 ans je bosse… Bonne tete, bon moment avec de la pure contre culture nipponne ^^  Bien rigole, ils m’ont aussi paye des trucs… heureusement la guest house etait juste au dessus du bar  ^^’

 

Je voulais alle faire une session d’entrainement meditatif et randonner quelques jours dans un temple du fameux Koyasan (Mont Koya), mais salut c’est  130 euros la nuit minimum… « nan mais te prends pas la tete une carte postale suffira merci » T_T   Du coup, je suis reste une journee seulement a Koyasan, belle energie quand meme, meme si les temples sont inabordables…

 

Le reste de Koya san et l’envers du decors

 

Je vois un temple, j’entre, je me pose ou j’ai pris ces photos pendant 1/2h je contemple le jardin, marche dans les couloirs, regarde les peintures, monte au 1er etage (que des chambres), puis redescends… et la un moinillon me demande si je suis guest du temple. « bin nan, je regarde » : Ah bah c interdit, ce temple est reserve aux clients… Ca refroidit un peu sur le bouddhisme, quoi… c pas ce que j’en connais.

 

Revenu a Wakayama, j’entre dans un magasin de katanas et d’armures. Vu que j’ai l’air de poser des questions pertinentes, le proprio s’interesse a moi et vient jacqueter. . Je confie mon desarroi total de n’avoir pu faire de randonnee a Koyasan et BAM il  me dit que demain il va randonner dans une montagne des environs… Je demande timidement si je peux me joindre a eux. Il repond avec un enthousiasme surprenant !

Seulement j’avais pas bien compris… Je vois une bande de gus en tenue de ville venant se changer dans une petite piece pres du chateau de Wakayama… Pour mettre quoi ? Des Armures de Samourai et des tenues de ninjas… je vous laisse en juger par vous meme…

Luckyyyyy  !! Gratitude de m’avoir fait croiser leur route ! Ca se passe a peine une fois par an, on a donc defile pendant 2h pour la promotion de l’association de conservation d’epees et d’armures dont le patron du magasin etait le representant.

 

Ces bambous sont le souvenir de la foret dans laquelle je me suis perdu, j’y ai trouve deux pousses de bambous qu’on a mange le lendemain matin a la guest house. J’y ai croise un sanglier qui s’est enfui a grande vitesse (ouf pas vers moi) et croise, alors que la nuit tombait, un vieux vehement qui m’interdisait d’aller plus loin, me disant que c’etait prive et que si on etait aux Etats Unis je me serai pris un coup de fusil. Il degageait vraiment qch de sinistre et desagreable en plus de son irritation et en y regardant de plus pres, il avait comme une goutte de sang qui avait coulee sous l’oeil droit, mais sans blessure… plutot une eclaboussure. Je me demande bien ce qu’il faisait… Mais je n’ai pas demande mon reste…

quelques photos en vrac : kimono et affiche d’un resto

 

Et pour finir avec Wakayama : le chateau et les gens qui profitent du matsuri (festival). tout le monde boit et mange en famille, couple, amis… Chaleureuse ambiance. J’y ai appris un nom d’oiseau (Tobi : buse) en sympathisant avec un couple de obaasan/ojiisan… Et j’ai bien mange et bien bu…

 

Wakayama, vraiment pas mal de bons souvenirs…

 

Premiere grande ville : Nara. Blindee de touristes en pleine saison des sakura ; je suis vite sorti du centre… Peut etre une autre fois Nara, meme s’il y a de belles constructions et des daims partout… ^^

Du coup je n’ai pas de photos de Nara vraiment, Ca m’a un peu saoule… juste des coins moins surpleuples et des cerisiers… 

 

Je suis alle voir les fameux temples des quatre directions (Suzaku, Genbu, Ryu, Biakko pour les connaisseurs), a l’exterieur de la ville a velo avec mon pique nique cuisine a la guest house (vu que j’avais pris 3 nuits direct pour Nara puisque tout le monde me disait « wouaaahhh tu vas voir comme c genial cette ville »… Je me suis enflame et ai achete des vivre pour 15, comme d’hab).

 

Puis direction Iga : village d’une des deux dernieres familles de ninjas a l’epoque Tokugawa (fin 17eme je crois)… Un peu decu… c’est touristique et pas mal pour les enfants… Je mets quand meme des infos pour les pros (ou fanatiques) 

Et quelques Oni (demons)

 

Mon compagnon de chambre indonesien bien sympa et un triangle amoureux entre les tortues et moi : je fais la cour a celle qui me snobe et quand je veux qu’on me fiche la paix alors que je trouve un mini sanctuaire dans l’arriere pays, l’autre ne me lache plus ^^. Quelle aventure quand meme. Et pis oui en attendant le car je recouds ma fermeture eclair, qu’est ce qui a ? par moment les petits desagrements nous rattrapent, meme en tour du monde ^^

 

Pour arriver a la guest house, je me suis d’abord trompe de bus, pour changer. J’ai, par consequent eu droit a un tour complet avec demi tour et pause pipi dans le hangar (pour le chauffeur), avec un conducteur qui faisait des signes bizarres et repetitifs apres les virages et avant et en partant de chaque arret… Je me sentais moins seul… Je ne l’ai pas pris en photo, quand meme…

J’ai dormi dans une maison familiale de plus de 2 siecles, trop belle et le jeune proprietaire qui en a fait une youth hostel, m’a fait voir les kimono et autres tenues au 1er etage, les sabres de ojiisan (papy), ainsi que toutes les vieilles photos de famille, le grand pere a la guerre… bonne decouverte avec ce bon mec…

 

De la, parti a Nagoya, voir Erika et Yumiko deux soeurs. J’ai passe bouts de journees avec Yumiko et sa fille Muchan…qui m’a snobe et s’est cachee pendant 2h avant de m’offrir une fleur et ne plus me lacher… kawaiiii neeee   ???

 

j’ai vu Erika seulement a l’ouverture d’un de leurs magasins de meubles bien luxueux… Enfin, pour moi, quoi…

Cool de les revoir

Avant de rentrer sur Yokohama, chez Dale, je passe par Manazuru, je reste quelques jours chez Yoko et son pere. Visite du coin, mini onsen, cuisine, c’est marrant comme les japonais sont epates par une quiche, quoi… « Il me faut la recette », « Tu peux faire un atelier cuisine a la maison pour des gens… »

Petite coupe de cheveux de rafraichissement (bin oui ca faisait quand meme 15 mois que je me suis rase le cranium… surtout derriere, ca m’evitera de ressembler a michel Sardou il y a 30 ans…) puis, super repas, avec la copine qui fait accessoirement coiffeuse mais qui est barree dans la lithotherapie, phytotherapie, les energies… (Dommage qu’elle ne parle que japonais, c chaud pour echanger), dans un resto organique tres sympa, cosy, intimiste… 

 

Puis, quelques jours a Yokohama avant et apres le depart de Dale pour l’Inde. Spectacle de danse du ventre en musique  fusion. Des copines : Eva et Shizuka, cool et ballade.

 

Puis, je suis alle a Yuuki, dans la province d’Ibaraki, voir Miho chan (rencontree le 1er jour avec Akira). C’est sa famille qui a la brasserie de sake. Je devait assister a une journee typique mais il y a eu une torsion du continuum espace-temps… donc au lieu d’1h30, j’ai mis au mois 4h30 dans le train. J’avais un peu envie de pleurer… J’ai eu le droit a une visite expresse d’1/2h et une petite degustation quand meme.

Ca, c’etait quelques jours avant a Kamakura quand j’ai revu Miho

Famille super accueillante, ne pouvant m’heberger, ils m’ont paye une nuit d’hotel sur les deux et ont aussi insiste (si si je vous jure que j’ai essaye de payer a chaque fois) pour m’offrir toutes les visites et restos… Trucs de OUF ! SICK

Un magnifique musee de poterie car je leur avait dit que j’aime la ceramique

avec cour de poterie en japonais a la cle (tout ce que je comprenais c’etait « detend toi »… bin oui, vu que je n’y arrivais pas, je commencais a crisper d’enchainer les boudins). Dans deux mois ils iront rechercher les poteries : j’ai quand meme reussi a faire un bol a macha (pour faire le the vert) et un vert a sake. J’irai les rechercher chez eux lors de ma prochaine visite… Vu que je me suis super bien entendu avec ses parents, (surtout son pere, bonnes discussions), ils vont demander si je peux revenir pour travailler dans la brasserie en hiver…

 

Un atelier de tissage dont j’ai oublie le nom (on dira « ton ton » du bruit de la machine a tisser)

SkypePhoto_20160508_192941

Et un atelier de teinture naturelle, j’ai trop aime

J’ai eu le droit a une seance de zazen le dimanche matin, pareille qu’au temple de Strabourg, la colation en plus ^^

 

En vrac : le resto, le jardin zen de la maison d’artisanat et le p’tit dej de l’hotel (buffet a volonte)

 

Ensuite un petit break de 5 jours a Niijima, pendant la golden week. RDV annuel de potes et de surfeurs. Programme picole et barbecue… c’est pour ca que je ne suis pas reste une semaine entiere… c’etait un peu long pour moi… Merci Rob pour la proposition !_!

site  magnifique, camping gratis

Rob et quelques potes a lui

Dernier survivant de la nuit, je suis parti en voulant voir le sunrise a la plage mais j’etais un brin saoul, du coup j’ai pas vu qu’il faisait gris. La je suis un peu fourbu et perdu, je crois que je parlais tout seul…

KIMG0608

La vue depuis l’un des bains du onsen gratuit, ca fait du bien pour recuperer, je vous le dit …

DSCF6125

La mega tente de Rob… avant et apres le 3eme jour de vent…

Donc on a finit lui sur les chaises, moi dans un hamac d’ou ce magnifique lever de soleil (et oui difficile de se rendormir apres s’etre fait fouetter par la tente pendant 2h et sortir pour choper un hamac ^^)

Et la, un nouveau pote : Kaz, jeune surfeur avec qui j’ai fait le trajet retour, bien sympa et qui m’invite a Chiba, chez lui…

KIMG0612

Bon, la j’ai passe quelques jours a Yokohama avec Yoko, puis quelques jours seul chez Dale, a confectionner des attrape reves pour les vendre a l’event d’artistes/artisans ce dimanche dans la region du Fuji (cool de rencontrer de nouvelles pesonnes dans ce cadre), puis mediter, exercice de respi… La pratique commence t elle a revenir  ??

a plus Actarus

Développement personnel, potentiel de tous

Les efforts et le temps demandés pour s’intéresser à quelque chose, ainsi que ceux pour changer des habitudes néfastes, ont de supérieur le temps gagné une fois les nouvelles habitudes prises, ainsi que tout le mieux-être qui s’en dégage au quotidien et à long terme.

Après mes liens sur la santé par la consommation et ceux pour ne pas, docilement, se laisser berner par ceux à qui ça rapporte, je vous soumets les liens de développement personnel sur l’énergie, la spiritualité et le bien-être tout simplement.

voilà un site que je viens de découvrir, la sorcière en Q° semble très sympa dans son approche douce des choses qui ne vont pas :

http://hekate.fr/      et le site du film documentaire qu’elle co crée : amsha.fr

Voilà également leur ancien site, dont les sujets et intervenants me parlent bien à moi : http://lesinsoumis.org/

Un des acteurs de ce docu : Tal Schaller Encore un être lumineux qui nous apprend qu’on n’est pas né pour souffrir en attendant le bonheur, que tout ça appartient au passé. Et, médecin de formation, il enseigne à être notre propre thérapeute, de la matière à la lumière.

entretien avec Lilou : http://amsha.fr/tal-schaller-et-johanne-razanamahay-la-sante-globale/

En fait tous les protagonistes de ce film docu sont lumineux. C’est fou ce qu’ils dégagent je trouve. Ici voyez une interview de 2h de Jacques Antonin qui fait le lien, bien expliqué, entre âme et nourriture (en parlant de ce que l’on absorbe, ce que l’on donne à son enfant, parle des émotions, de la perte de re-père de nos sociétés…)… tout en faisant du pain ^^ : 

[Jacques Antonin] Nourrir notre Âme

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les yeux ouverts, ne nous laissons plus berner !

Parce que poser des Q° c’est s’intéresser, parce que lorsqu’on s’intéresse on se rend bien compte que tout est fait pour que notre intérêt se détourne des choses importantes, parce que poser des Q° gêne ceux qui nous en tiennent à l’écart… Informons-nous, c’est par ce premier pas que l’on se rend compte. Et quand on a les yeux ouverts, on ne marche plus de la même manière que les yeux clos.

Sites parlant du fluor

http://www.qve.qc.ca/afq/Articles/10-faits.htm

50 raisons pour s'opposer à la fluoration

http://alalumieredunouveaumonde.blogspot.com/2013/09/dossier-complet-sur-le-fluor-et.html

Quelques informations sur qui dirige quoi :

Celui-ci est en anglais :

http://www.theguardian.com/world/2015/jun/08/bilderberg-summit-forget-the-g7

 

 

Liens Santé & Nature

Je vous poste ici quelques liens, qui, dans une meilleure connaissance de nous même et de ce qui nous construit (nourriture, produits du corps et de la maison, ondes, vêtements…), nous amène à devoir être vigilants ; d’une part, pour notre santé et, d’autre part, parce que j’ai horreur de me sentir possédé jusqu’au trognon en disant « ah bin j’savais pas » ou encore « bin c’est comme ça, on n’y peut rien »… On a de quoi se renseigner, on peut accepter d’être dociles ou faire le choix de ne pas être une marionnette.

Alors consomm’acteur ou consomma’tueur ??

En vrac : Je vais commencer par les recettes de dentifrices SAINS pour nous. Pour les sites démontrant l’utilité de ceux ci ou la nocivité des dentifrices industriels, je vous rejoins sur les liens « militants » 

http://www.terrevivante.org/127-dentifrices-au-naturel.htm

http://petits-diables.com/2015/07/ma-recette-de-dentifrice-fait-maison-a-l-huile-de-coco-test-et-avis.html

http://www.alternativesante.fr/dents/l-imposture-des-dentifrices-au-fluor

Ici des sites plus généraux sur les produits du corps et les effets sur notre santé :

http://www.laveritesurlescosmetiques.com/  (je n’ai pas pu tout lire mais je trouve les articles assez bien « épluchés » et la nana répond aux commentaires sur ce qu’elle dit.

Pour les cheveux et découvrir le No-poo (mwahahaha je vous avais bien dit que se laver les cheveux aussi souvent était une hérésie mais personne ne me croit puisque les grands manitous [de la santé ou des lobbies ??] nous disent qu’avec leurs produits miracles super chers tout s’arrangera… Qui croit encore à leurs formules maléfiques ?)

http://petits-diables.com/tag/no-poo/  (j’aime bien ce qu’elle dit car c’est un principe naturel général à suivre et à adapter à chacun selon sa nature propre)

http://www.anacoluthe.fr/?p=7575  (Bon elle, elle est marrante et j’ai aimé apprendre un mot avec le  nom du site ^^)

Méthode perso : shampoing au savon d’alep (au moins 12% d’huile de laurier) et avant ou après un masque à l’huile de coco vierge bio (avec ou sans odeur de coco). Le pot tient longtemps et c’est super sain pour le corps

 

L’entretien de la jeunesse articulaire de notre temple sacré avec des articulations saines (et par extension, symboliquement la manière dont nous nous articulons au monde) :

https://espacerenaissance.wordpress.com/2011/08/20/le-silicium-un-oligo-element-cle/

 

 

 

Nouvelle Calédonie

Juste à vous je peux le raconter : j’ai loupé mon avion à Paris alors qu’on y était arrivé avec 2h30 d’avance… Comment ça, ça ne t’étonnes pas ? Attends, c’est quand même mal fichu les nouveaux billets électroniques et la porte d’embarquement qui est à 20km plus loin que  la 1ère porte… ahlalaaa j’te jure ! Bref par une chance inouïe, je choppe une place dans le vol suivant et rattrape mon escale à Amsterdam. Ça commence fort !

 

 

Et pour faire plaiz’ à une ou deux copines : 

 

Donc Reynald vient me chercher à 22h30, le 24 décembre. Il fait 31°c… tout va bien, je suis en short, débardeur.

1ères photos autour de chez Rey et Anne-Marie, à Boulari, dans la commune du Mont Dore, près de Nouméa

Sympa quoi la vue de la terrasse, hein ?

Puis quelques « 1ères fois » :

 

Rapidement leurs gentils voisins m’ont proposé un W.E à Thio. Camping à la tribu, sur la côte est sauvage. Coool ! Bon moment et 1ères noix de cocos cueillies ^_^

Le camping était une ancienne fonderie de nickel…

 

En voilà un bel avant goût de la côte sauvage. Le surlendemain de mon retour, je partais à la tribu de Bâ, voir les cousins de Reynald, avec sa frangine, beau-frère et neveu, à Houalïlou

Pfffiiuuuuu  sacrée semaine tout ça, je suis rentré bien fatigué ^^

Retour en ville avec son lot de choses quotidiennes… qui peuvent sembler déroutantes !

Bon, maintenant ça fait un mois déjà que je suis là, il est temps d’arrêter de glander (mon dieu pourquoi  ???) et de commencer les inscriptions et à chercher une activité rémunérée car vu comme tout ici est bon marché, dans 2 mois je n’ai plus de thunes…

J’ai rencontré Sylvain au marché de Nouméa, 23 ans qu’ils a des magasins ici, il me propose de mettre qlq attrapeurs de rêves sur son stand. Je sens que je v faire fortune avec mes artefacts remplis d’amour et fabriqués en temps record moyen de 3h chaque. Bon s’il arrive à en vendre un ou 2 pour au moins me rembourser le matos…

les derniers attrapeurs de rêve en date : 

Bon, les derniers moments en Nouvelle Caledonie sont arrives…

J’ai quitte le Caillou apres 3 mois sur place. Ravi d’avoir partage des moments ici avec Reynald et Anne Marie et Ben.

J’ai appris plein de choses sur leur fonctionnnement, mon fonctionnement, differentes visions du meme monde m’ont ete offertes (par Rey et AnMa, les cousins de la tribu, quelques Zoreilles vivant la bas) et aujourd’hui tout cela a ajoute pas mal de couleurs a ma palette de reflexions, questionnements et comment prendre les choses.

Les rencontres de type vibratoire ont ete, elles aussi, puissantes et m’ont apporte de nouvelles connaissances.

Rencontre avec le « mage », avec le chaman pour la reliance d’ame, le fait de me faire squatter par une entite apres mon passage chez le chaman, la rencontre  avec Emmanuel qui m’a debarrasse de cette entite (gratuitement et en quelques minutes> Ce qui m’a permis de retrouver une attitude normale : manger sainement, dormir, ne plus avoir de pensees bizarres, ne plus etre vide de mon energie, ne plus m’enerver pour rien…)>>>

Tout ca est vraiment alle dans le sens de ce que je recherche. 

Gratitude pour toutes ces merveilleuses experiences… meme si, parfois, sur le moment, on prefererait qu’elles n’arrivent pas. ^^

La pratique quasi quotidienne de meditation et prieres et l’alimentation (beaucoup plus de crudites, tres peu de friture et pas de viande) pendant ces trois mois m’ont permis d’entrevoir d’autres sensations et d’avoir d’autres perceptions sur des sujets habituels… 

Pourvu que ca dure mais j ai l’impression qu’une fois au Japon, il me sera difficile de suivre la voie de la pratique…

 

Decollage le 20 mars a 00h30…

 

 

 

 

 

 

Départure from hometown

Voilà l’été 2015 qui s’est déroulé avec une densité énergétique plus importante, des personnes chères et des voyages intérieurs partagés, entremêlés, de merveilleuses rencontres, de la fiesta, de la compréhension et de l’Amour à chaque pas !

 

KIMG0056
Airvault (Festival du rêve de l’aborigène)

 

 

 

DSCF0425

Arrêt sur un parking d’entreprise en Allemagne, sur la route de Budapest.

DSCF0435

Les compagnons de voyage (Stéphanie, Vincent et Séphi), joyeux troubadours de l’espace public…

 

DSCF0437

DSCF0439

DSCF0443

DSCF0447DSCF0456

DSCF0463

Nice bunch of next festivalers meeting in a Air BNB in Buddapest

 

DSCF0465

Ahhh le délassement des pieds des marcheurs

 

 

 

OZORA 2015

DSCF0521
La trufette du dragon

DSCF0519

 

DSCF0514
le campement à Ozora

DSCF0515

 

La vie au camp. Et Séphi notre dreadeur international

DSCF0616
des lutins dansants
DSCF5053
Chill Out by night

DSCF0593

DSCF5070
La scène principale
DSCF5066
Cours de yoga du matin

 

DSCF5044
des sites avec jeux de lumières
DSCF0594
Encore un géant qui distribue le journal
DSCF0619
Un renégat armé d’artefact n’attendant que sa troupe pour faire le fou
DSCF5043
Mais où donc se perd le regard de cette indienne déguisée en texane ?
DSCF0585
un carillon GEAAANNNNT

 

DSCF5089
Les sculpteurs spontanés

DSCF5091DSCF5090DSCF0605

L’art, omniprésent, dévoile plusieurs aspects, plusieurs formes d’expression de vie

 

DSCF0548
Petit bœuf improvisé devant le paon
DSCF0559
Une dernière photo avant de se perdre dans le labyrinthe de maïs
DSCF0587
petite scène
DSCF0543
Le tour des lieux principaux

DSCF0534DSCF0523DSCF0527

DSCF0532
Chill Out de jour
DSCF0533
Atelier d’artisanat

 

 

 

trombine de quelques arpenteurs de découvertes festivalistiques ozoriens

 

 

 

Puis quelques images du Lost Theory rapido

Short about pictures of Lost Theory because of the bad weather we had there.

But Augustine a naked girl, stole my poncho… I thought she  was friend with the excentric chaman but he didn’t know her this weird man.

 

KIMG0170
Les 60 dernières heures sous l’orage, que du bonheur

 

Ce furent là, la découverte de quelques villes de Hongrie et Croatie et les festivals récréatifs, plus ou moins fantasmagoriques et teintés d’énergies multiples, se renforçant les une les autres à ces convergences particulières, pas de ballade en Slovénie du fait des tentes mouillées et de la météo orageuse quotidienne. Les chemins se séparent pour un temps…bonne route à tous d’ici là.

 

 

Ô temps merveilleux que sont ceux partagés avec ceux qui nous sont chers et nous nourrissent,

Le dilemme de laisser ceux que l’ont aime pour partir rencontrer de nouvelles âmes,

N’est apaisé que  par l’apport d’Amour de  notre relation, et cela nous permet d’élaborer de nouveaux liens qui vont nous nourrir dans un échange  de reconnaissance

Et les riches rencontres nous accompagnent tout du long, même si les chemins ne se recroisent pas physiquement.

 

Retour en France, ceci évoque une étape qui se concrétisera par une petit tour du pays qui me permit de belles randos, et revoir quelques amitiés que le destin permit de recroiser l’espace de quelques jours et de rencontrer de belles personnes, ce qui, parfois, modifia quelque peu les étapes du chemin

 

Retrouvaille avec Rozenn après les festivals électro respectifs, entre Chambéry et l’Espagne en passant par Le Var et  les Pyrénées.

 

 

Pour suivre

La 1ère édition du petit festival roots (toujours dans les Pyrénées), intimiste innovant dans l’écoconsommation : le Festizôme. Les Zômes étant des éco constructions légères et amovibles, faites de manière géométrique. La structure même de ces constructions permet de mieux capter l’énergie terrestre et céleste (favorisant la méditation et autre développement de conscience)

 

 

Un p’tit tour en Espagne, voir m’man quoi. On a poussé jusqu’à Barcelone voir Tania, c’était choueeeette ce petit tour hispanique ! La maison de Dalî, les côtes, la jongle, l’acro-yoga, la médit’, les discussions, redécouvertes de facettes intérieures…

 

 

 

Petites haltes sur le chemin où l’on repasse par chez Nat et Titane à Toulouse, puis quelques arrêts, en Camargue et vers les arènes…

 

Et nous arrivons dans le Var chez Eric et Kim. Une halte pour prendre le temps d’apprendre à développer l’énergie positive, la médit’, l’accord avec soi même et ce qui arrive

Bien chouette road trip ces quelques semaines. Tant en terme d’endroits visités que de découvertes intérieures ! Et grâce à toi Rozenn, une grande avancée dans la découverte de moi-même… Merci !!!

Je n’ai pas de photos de mon W.E à Brive chez Jul, découvrant son univers de botaniste sur les marchés et les repas animés chez les copains du coin, ni de mes 2 magnifiques semaines chez Raphaëlle et Thibaut où j’ai passé mes 1ères quelques heures seul après toutes ces pérégrinations et m’être abreuvé de tant d’énergies positives et introspection déjà bien entamée en ce début de voyage…

 

Posé en suite à Bordeaux voir les copains bénévoles du Rêve de l’aborigène : Sniéjana et Léopold. Couple of day that became a whole week sharing dayly life in art and crazy laughts, with a fatal lack of sleep, you artists of life… ^^

 

Puis à côté de la Rochelle chez Clarisse et Saïd voir comme tout à évolué en restant sur les mêmes bases saines et peace

 

Enfin, dernière étape, bonjour la Normandie, à la rencontre de Pierrot, à Saint-Pair-Sur-Mer, je fais étape avec la famille Morallès, troupe de cirque fort sympathique mais la vidéo n’est pas prise en charge ici.  Aidé à monter le chapiteau et suivi la vie de ces personnes qui vivent chacune leur vie, ensemble, sur les routes…

Retour au Havre, coucou la famille, cette halte m’a vraiment fait du bien aussi.

Pas de photos de mon « p’tit » neveu qui me dépasse d’une tête ni de la frangine, c’est une honte !!

Un petit tour par Rouen où j’ai revu des amis, sans prendre de photos, encore une fois… Toutefois, Alice Gaëlle, Vony, ça m’a fait plaisir de vous revoir et de voir que tout avance de votre côté.

Dernières soirées chez Vince à Paris où j’attends le last minute pour Nouméa en envahissant son espace vitale le temps d’une quinzaine, alors qu’il gère mon emploi du temps pour revoir les copains !!  Merki ^^

 

Et quelques temps à Argueil, pour développer l’énergie et la foi, chez Angélia et Camille et ainsi, faire une dernière rencontre forte en terme d’échange, de compréhension de soi et de sensation de bienvenue chez soi, chez l’autre. Comme si Camille et moi nous étions déjà connus dans une vie naguère.Assez de « mercis », hein mais le cœur y est !                 J’y rencontre Mathis, avec la sensation de ne pas avoir un gosse 10 ans en face de moi mais une vieille âme également. Porte toi bien mon grand, on se revoit quand je rentre, hein… ou au cours d’une méditation avec Camille peut-être 😉

Et Camille m’accompagnera à l’aéroport à 5h du mat’ le 23 décembre MERCI  !!

 

Et  la suite, dans le prochain article… Pfiuuuu